jeudi 21 février 2019

A la découverte de l’âne sarde


La Sardaigne, l’une des grandes îles de la Méditerranée est connue pour ses plages de sable fin, ses paysages parsemés de nuraghes et son intérieur montagneux traversé par de nombreux sentiers de randonnées.



L’un de nos séjours, vous propose un treck accompagné d’ânes sardes. En effet, il y a bien une race d’âne propre à cette île, et nous vous proposons d’en faire la connaissance...




L'âne sarde


Il s’agit donc d’une race d’âne italienne (asino sardo), originaire de Sardaigne et qu’on appelle  localement molente.

Son origine est confuse car selon certains auteurs il serait apparu sur l’île au néolithique, tandis que pour d’autres, il aurait été introduit par les Phéniciens. Durant des siècles, il sera élevé localement et aura une grande importance dans la vie quotidienne des habitants de l’île.


Il servira de monture, sera employé pour le transport du bois de chauffage, de l’eau, du lait et plus largement participera à l’agriculture sur l’île. Il sera aussi utilisé pour faire tourner la meule à moudre des moulins, d’où son nom « Molente ».

On l’utilisera pour le transport de marchandises tirant des charrettes, mais aussi lors des transhumances ou il porte les affaires des bergers.

C’est un âne rustique ayant un bon caractère. Il est calme, pondéré, et très courageux. Il comprend très facilement ce qu’on lui demande. il est également vif avec un attelage et très endurant.

Sa robe est grise avec une bande noire en forme de croix sur le dos. Le bord des oreilles est foncé et des zébrures sont parfois visibles au niveau des épaules. De taille assez modeste (entre 0,82 m à 1,15 m), son poids reste inférieur à 100 kg. Ses jambes sont courtes, robustes et raides.


Associazione per la Tutela dell'Asino Sardo, une association italienne de tutelle de l’âne sarde, a été fondée en 1991 pour assurer la promotion et la sauvegarde de l’espèce.

Depuis 1996, lors des fêtes du 15 août, une tradition a vu le jour sur l’île « Palio Régional des Petits Ânes ». Il s’agit en fait, d’une course d’âne sardes, montés par des enfants.

En 2006, on recensait environ 500 ânes sur l’île.



Découvrez les sentiers de Sardaigne :

Aucun commentaire:

Publier un commentaire