vendredi 12 mars 2021

Les gourmandises typiques de l'Île-de-Beauté

Bien que désormais Française (depuis 1768), la Corse présente encore une relation particulière avec l’Italie. Culturellement et géographiquement proche de l’Italie en raison de ses antécédents historiques, l’Île-de-Beauté présente une gastronomie riche et variée aux influences françaises comme italiennes.

La Corse, à l’identité territoriale forte, possède néanmoins ses propres spécialités culinaires, notamment en matière de douceurs. Souvent réputée pour ses plats salés, sa charcuterie, son fromage et ses vins, l'Île-de-Beauté cache également des délices sucrés que l’on garderait bien pour nous 😉

La plupart de ces douceurs sont fabriquées avec des produits locaux dont les principaux sont la châtaigne et le brocciu. 

Les friands de fromage se régaleront avec les friandises réalisées à base de brocciu, le fromage corse par excellence. Produit uniquement en saison, du mois de novembre au mois de mai, le brocciu, issu du lait de chèvre ou de brebis, partage des similitudes avec la ricotta italienne.

 

Le Fiadone : 


Le plus célèbre des desserts corses est sans nul doute le Fiadone : un succulent gâteau au brocciu et aux zestes de citron qui ressemble fortement au cheesecake. Certains y ajoutent de l’eau de vie ou de la vanille. Sa version originale se savoure en hiver puisqu’elle contient du brocciu tandis que sa version estivale est, quant-à-elle, élaborée avec de la Brousse. 

 
Vous en trouverez dans toutes les boulangeries-pâtisseries de l'île ainsi que dans les restaurants corses.

 

L’Ambrucciata :


Tandis que le mot « Fiadone » est employé en Haute-Corse pour se référer à ce fameux gâteau, c’est davantage l’appellation « Ambrucciata » qui est utilisée pour s’y rapporter en Corse-du-Sud. En véritable spécialité d’Ajaccio, l’Ambrucciata est similaire au Fiadone. Seul l'ajout d’une pâte feuilletée ou sablée à sa base marque sa différence.
 
Vous pourrez en acheter dans les boulangeries-pâtisseries ainsi que dans les restaurants en Corse-du-Sud.

 

Les Falculelle :


Produites en grande quantité dans le centre de la Corse, et plus particulièrement dans la région de Corte, les Falculelle sont préparées à base des mêmes ingrédients que le Fiadone et l’Ambrucciata. L’unique différence réside dans sa cuisson qui est pratiquée, comme le veut la tradition, sur une feuille de châtaignier.

Rendez-vous dans les boulangeries-pâtisseries de Corte pour vous en fournir.



Au-delà des délices à base de brocciu, nombreux sont les desserts corses confectionnés avec des châtaignes. Depuis le XVIème siècle, puis au fil des années et jusqu’à nos jours, la farine de châtaigne est grandement utilisée dans la cuisine corse. Des pains aux pâtisseries en passant par les pâtes, le porridge ou encore la bière locale, la Pietra, les spécialités qui contiennent de la châtaigne sont considérables.


Le Moelleux à la châtaigne : 

 

Il est impensable de vous rendre en Corse sans se délecter d'un gâteau à la châtaigne. Apprécié pour son goût prononcé de châtaigne, les amateurs ne peuvent plus s’en passer. 
 
À déguster au restaurant avec une boule de glace au brocciu et un coulis aux agrumes corses. Vous pourrez également vous en procurer dans les épiceries corses et sur les marchés.

 

Les Beignets à la farine de châtaigne :

Salés comme sucrés, ces petits beignets sont délicieux. Le plus souvent garnis de Brocciu ou de Brousse selon la saison, ils sont à savourer bien chauds. Il existe également des variantes parfumées à l’anis, au citron, à l’orange, à la fleur d’oranger ou même au rhum et à l’eau de vie. Même si les Corses en raffolent lors des célébrations et des festivités, Mardi Gras reste l’événement de l’année pendant lequel les familles corses en cuisinent à foison.

Bien que nous vous conseillons de les consommer sur les marchés auprès des artisans locaux, vous pourrez aussi en trouver dans les boulangeries-pâtisseries et dans les épiceries. Ne manquez pas la version aux pommes proposée sur la place du Marché de Bastia le dimanche matin !


Le Flan à la farine de châtaigne : 


Ce flan rassemble l’ensemble des ingrédients nécessaires à la réalisation d’un flan pâtissier sans pâte brisée avec quelques ajustements. Comme son nom l’indique, la farine de blé y est remplacée par la farine de châtaigne, et il est fréquent d’y ajouter de la vanille et de l’eau de vie.
 
Le flan à la farine de châtaigne est à la carte des desserts de la plupart des restaurants corses.
 

Les Confitures (dont celle à la châtaigne) : 

 



Outre la délicieusement sucrée confiture de châtaigne, vous découvrirez en Corse une multitude de confitures réalisées avec des fruits du terroir. Les plus illustres sont celles aux myrtes, aux cédrats, aux clémentines ou encore aux figues et aux noix, qui accompagne parfaitement le pain et le pâté.
 
Pour en acheter, direction les grandes surfaces, les magasins, les épiceries ou encore les foires et les marchés.




En plus des desserts dont les ingrédients incluent les produits phares de l’Île-de-Beauté, vous pourrez vous délecter de nombreuses autres gourmandises…

 

Les Frappes : 


Comparables aux oreillettes et aux bugnes, ces beignets corses sont particulièrement appréciés lors des grandes célébrations familiales. Bien que consommées toute l’année, les Corses en sont très demandeurs lors de Mardi Gras. Imprégnés de zestes de citron ou d’orange, certaines recettes y intègrent également de la fleur d’oranger.

Les meilleures sont à savourer sur les foires et les marchés. Cependant, vous pourrez également en acheter dans les boulangeries-pâtisseries et dans les épiceries. 

 

Le Pastizzu : 

 

Consommable tout au long de l’année, ce « pudding » corse est élaboré avec du pain rassis et de la semoule. Aromatisé au citron, il n’est pas rare d’y ajouter un peu de pastis. Surmontée d’une sauce au caramel, le Pastizzu est à goûter lors de votre venue en Corse.
 
Vous pourrez en déguster dans les restaurants spécialisés dans la gastronomie corse.

 

La Tarte Paysanne :


Gâteau traditionnel Corse, la tarte paysanne est fortement sollicitée par les enfants à l’heure du goûter comme le jour de leur anniversaire. Constitué d’une garniture de crème pâtissière appliquée sur une génoise imbibée de Grand Marnier ou de Rhum, ce gâteau est enveloppé d’un glaçage au chocolat puis parsemé de vermicelles multicolores.
 
Rendez-vous dans les boulangeries-pâtisseries pour espérer en goûter !

 

Le Feuilleté clémentine : 
 

Ceux qui aiment les agrumes, et plus spécifiquement la clémentine de Corse, se régaleront certainement avec cette viennoiserie garnie.
 
Direction les boulangeries-pâtisseries pour faire le plein de ces feuilletés 😉
 


La Panette, aussi appelée « A Panetta » ou « Brioche Corse » :

Appréciez cette savoureuse brioche, aromatisée aux zestes de citron ou d’orange, au moment de prendre votre petit-déjeuner ou votre goûter. Sa version au Brocciu, alors dénommée « Panette Paysanne », est élaborée en grande quantité pendant la période de Pâques. Certaines sont truffées de fruits ou de crème pâtissière.
 
À découvrir sur les marchés et dans les boulangeries-pâtisseries.

Les Panizze :

Cousines sucrées de la polenta, les Panizze accompagnent parfaitement une boisson chaude. Réalisées avec quelques ingrédients seulement : farine de pois chiche, eau, huile et sucre, les Panizze sont cependant difficiles à trouver.
 
Seuls certains restaurants proposant une cuisine typiquement corse les mentionnent sur leur carte.

 


Les Canistrelli, aussi dénommés « Cuggiulelle » en Balagne :
 
Autre monument de la gastronomie corse, ces petits biscuits secs se savourent à tout moment de la journée, du petit-déjeuner au goûter, pour un pique-nique ou lors d’une randonnée. En tant que biscuits emblématiques
de l’Île-de-Beauté, il est très facile de vous en procurer. Néanmoins, les choisir peut se révéler compliqué, surtout pour les indécis, tant les saveurs proposées sont variées : anis, amande, noisette, châtaigne, pépites de chocolat, citron, orange, figue, etc. Des variantes salées existent également : vin blanc, herbes du maquis, nepita, etc.    
 
Il est possible d’en acheter un peu partout : autant dans les grandes surfaces et dans les épiceries corses que dans les boulangeries-pâtisseries et sur les différents marchés.

 

Le Nougat corse : 
 
Sucrerie emblématique du village perché de Soveria, en Haute-Corse, le nougat corse est succulent. Il est autant apprécié par les insulaires que par les touristes. Préparé avec des produits du terroir, et notamment avec du miel de Corse AOC auquel il doit ses nombreux parfums, le nougat corse, blanc comme noir, présente une grande variété de saveurs : amande, noisette, cédrat, figue-noix, clémentine, châtaigne,.. ou encore chocolat-orange confite !
 
Les aficionados du nougat en trouveront très facilement dans les grandes surfaces, dans les épiceries corses et sur les marchés.  


Certains desserts sont également produits, vendus et consommés ponctuellement, notamment lors d’évènements spécifiques, comme la Toussaint ou Pâques.
 
La Salviata (ou Serviade) en Haute-Corse ou le Pain des Morts en Corse-du-Sud : 



Pour la fête des morts, « I Morti » en langue corse, célébrée le 2 novembre, deux types de pâtisseries sont préparées à travers l’Île-de-Beauté. Comme le décrète la tradition, ces gâteaux des morts s'offrent aux vivants, voisins et amis.

Tandis qu'à Bastia, la Salviata, parfumée traditionnellement à la sauge séchée, régale nos papilles, à Bonifacio, c’est le pain des morts, aux raisins et aux noix, qui est largement consommé.
 
Vous en trouverez à profusion le jour de la fête des morts dans les boulangeries-pâtisseries.
 






Le Cacavellu, aussi appelé « Cacavedu » ou « Campanile » en fonction des zones  :

Fabriquée pendant les fêtes de Pâques, la Cacavellu est une brioche parfumée au pastis, en forme de couronne, dans laquelle sont insérés des œufs durs entiers, en signe d’espoir et de fécondité. Ces œufs symbolisent la fin du carême, période religieuse pendant laquelle ils ne pouvaient être consommés. De nos jours, ils sont souvent mangés au cours de la  « Merendella di Pasqua », le repas champêtre traditionnel du lundi de Pâques.
 

Lors des fêtes de Pâques, toutes les boulangeries-pâtisseries corses en fabriquent !



En tant que destination « gourmande », l’Île-de-Beauté séduira les foodies à coup sûr. Pour se délecter de ces petites merveilles sucrées, rien de mieux que de nous rendre visite en Corse. Au-delà de sa gastronomie, vous serez charmés par ses paysages grandioses, ses petits villages typiques, ses activités variées et sa douceur de vivre...

 

À pied, à vélo, à moto, en auto ou en van aménagé, retrouvez ici notre offre de voyages en Corse.




Aucun commentaire:

Publier un commentaire